La Ferme

I. ORIGINES DE LA FERME

Haut de page

Dans le texte qui suit, le Père Ceyrac nous présente comment est née l'idée d'une Ferme Modèle, à Manamadurai au Sud de l'Inde. (Extrait de son livre Tout ce qui n'est pas donné est perdu!)
 
"La ferme de Manamadurai date de 1967. Aujourd'hui, on insisterait beaucoup sur l'idée de libération. Mais, au moment de cette fondation, le premier souci était de donner nourriture et travail aux gens. En 1967, en effet, il y a eu une grande famine dans le Bihar, la dernière des grandes famines qu'ait connue l'Inde. A ce moment-là, j'étais en charge du mouvement national étudiant indien (AICUF).

 

Nous nous sommes dits : il faut faire quelque chose de concret. On ne peut pas philosopher dans nos universités quand les gens meurent de faim à côté. C'est donc l'AICUF qui a lancé les chantiers pour bâtir la ferme de Manamadurai. Nous nous sommes dits : " si on peut faire, ne serait-ce que 20 tonnes de riz, ce sera déjà ça."

C'était un geste symbolique : nous n'avons pas voulu choisir la bonne terre que tout le monde peut cultiver, mais un terrain extrèmement ingrat qui aurait valeur de symbole comme réalisation agricole. Manamadurai est dans le district de Shivaganga, qui était et continue d'etre le plus reculé des districts du Tamil Nadu, en raison d'une mousson aléatoire qui provoque des sécheresses régulières. De désert, le lieu est devenu un jardin. "

 

II. LES ENJEUX

Haut de page

C'est ainsi que fut créée la ferme qui s'étend sur une superficie de 41 ha, soit 100 acres.

Elle avait pour objectif d'etre une ferme modèle utilisant toutes les innovations scientifiques et techniques, tout en faisant primer le respect de l'etre humain..

Pour le Pere Ceyrac, le respect est la premiere dimension de l'amour :
"Nous voulons faire des hommes libres ici, tout le contraire du paternalisme. Nous avons toujours dit : " Vous n'etes pas pour la ferme, la ferme est pour vous. " Nous n'avons jamais cherché a faire des profits sur les gens qui travaillent. Nous ne sommes pas une ferme de colons. Nous voulons faire des gens libres.


Le grand succes de Manamadurai a été, me semble-t-il, de faire grandir une population de gens qui sont respectés. Ils ont développé en eux une dignité et une fierté qui étaient brisées, avant, par la pauvreté."

La ferme les rassemble au-delà de toute notion de caste, de nationalité et de religion. Ce lieu est un exemple de lutte contre l'oppression et l'injustice.

 

III. LA FERME AUJOURD'HUI

Haut de page

La ferme permet aujourd'hui de donner du travail et de nourrir des centaines de familles des villages des environs et demeure un modèle, avec des moyens modernes d'irrigation, des puits, des pompes.

Le riz, les arachides, les piments, les pommes de terre, les tomates y sont cultivés et revendus sur les marchés locaux.
Plus de 3500 arbres fruitiers sont plantés.

La ferme est aujourd'hui une entité autonome financièrement, dont les bénéfices couvrent une partie des charges de fonctionnement de l'Ecole du projet "Leve et Toi et Marche".